Le journal de Montbrun-Bocage


Acampada Sol – les Indignés à Madrid by Patrick Chalmers
décembre 29, 2011, 7:14
Filed under: Cinema, Deuxième vendredi, Transition

 

« ACAMPADA SOL » 2011 55mn

Ce film a été fait par la Commission Audiovisuelle du mouvement des Indignés à Madrid : il retrace la lutte de ce mouvement qui a commencé le 15 mai à Madrid avec l’occupation de la place centrale de la capitale, la Puerta del Sol, et qui rapidement a essaimé à travers tout le pays.

Le film montre comment est né ce mouvement populaire, l’indignation de la population espagnole liée aux conséquences de la crise et au profond mécontentement des gens face aux mesures antisociales prises par les dirigeants politiques (chômage, expulsion de logements, etc). Un mécontentement, voire un dégoût des gens à l’égard d’un système politique qui se dit démocratique mais qui ne l’est pas du fait de la non représentativité de la classe dirigeante (le slogan le plus répandu est « no les votes, no nos representan »), du fait aussi de la corruption, des connivences avec la sphère financière, etc.

Le 15 mai le mouvement « Democracia Real Ya », un collectif de citoyens né quelques mois auparavant, convoque une manifestation à la suite de laquelle les gens décident d’occuper la place centrale de la ville.

Face à la répression les gens vont se solidariser et le campement va prendre de l’ampleur jusqu’à constituer une véritable ville dans la ville, une « médina » autogérée où les gens s’organisent, font des assemblées, construisent des centres d’informations, bibliothèque, garderie, etc.

Le film montre aussi comment s’est développé le système de l’assemblée avec une méthodologie du débat qui a permis de prendre des décisions collectivement à plusieurs milliers de personnes, une méthodologie fondée sur le consensus -et pas sur le compromis!- qui oblige les gens à prendre le temps de discuter, à faire l’effort de s’écouter.

Certaines assemblées ont duré plus de 15h ! Est également abordée la question de la relation des Indignés aux médias et l’hypocrisie de ces derniers qui ne se sont intéressés au mouvement qu’une fois que celui-ci a commencé à connaître un retentissement au niveau international. Les Indignés évoquent aussi l’importance des réseaux sociaux et des médias alternatifs, grâce auxquels ils parvenaient à se coordonner très vite sur une action déterminée.

Enfin, le film se termine sur la façon dont les Indignés ont choisi collectivement de lever le campement, après plus de trois semaines d’occupation, pour apporter « la révolution dans les quartiers » à travers des assemblées populaires fonctionnant à plus petite échelle, au plus près des problématiques de chaque localité ou quartier.

 

Publicités


Le covoiturage by Patrick Chalmers
décembre 7, 2011, 10:17
Filed under: Deuxième vendredi

Une idée si simple mais on n’y arrive pas à Montbrun et aux alentours. On est bête ou quoi ?

Andrée Battaglieri, la Présidente de Conviveco, survole cette question dans cet article.

Des films sur le covoiturage en pagaille